Nous serons fermés du 07/05 au 12/05 inclus

FAQ

Tout savoir sur le Béton Ciré

Avant de franchir le pas du béton ciré, on se pose souvent beaucoup de questions et ne trouvons pas forcément de réponses auprès des grandes surfaces de bricolage ou sur le net. Comment préparer son chantier béton ciré ? Quels sont les supports à proscrire ? Comment aborder la pose et réussir son béton ciré ? Comment résoudre et éviter les soucis de pose ?

Au-delà de la préparation, la réussite de son chantier passe aussi par le choix d’un bon matériel.

Un malaxeur pour mélanger les 2 composants du béton ciré. Une lame à enduire type Parfait’Liss. Rouleau et pinceau pour la pose du primaire. Rouleau et pinceau de qualités supérieures pour le vernis.  Turbine adaptable sur une visseuse pour mélanger les 2 composants du vernis. Gants, masque, lunettes de protection.  La bonne connaissance technique des produits, les temps de séchage sont également des paramètres importants. Appliquer votre béton ciré de manière continue, sans s’arrêter en s’appliquant à ne pas faire de raccord ou de reprise, utiliser du matériel en parfait état et porter des EPI de qualité.

La préparation est un élément clé dans la réussite de son chantier et cela est d’autant plus vrai pour un béton ciré.

La règle de base c’est d’avoir un support dégraissé, propre, sain, non fissuré, dépoussiéré, exempt de joint silicone ou acrylique, non humide. Sachez que des conditions de températures comprises entre 15 et 22 degrés facilitent la pose. Il convient aussi de bien protéger avec de la bâche plastique et de scotcher tous les éléments à proximité de la zone à traiter.  

En rénovation d’un sol carrelé il faudra impérativement faire un ragréage P4 après avoir pris soin de dégraisser le sol, vérifier qu’il n’y a pas de fissures ou de carreaux qui se décollent. Pour une chape traditionnelle (taloché), nous conseillons également un ragréage P4.

Sur une chape fluide ciment pas de condition particulière.

Sur chape anhydrite nous disposons d’un primaire spécial.

Si des joints de dilatations sont présents il faudra impérativement les conserver.

Le sujet des joints de dilatations est important et demande une certaine expertise. En effet, les joints de dilatations sont conçus pour anticiper une éventuelle fissuration, il est donc impératif de les respecter en évitant, par exemple, de les remplir lors du ragréage. Dans le cadre d’une rénovation d’un sol carrelé, à partir du moment où les carreaux ne sont pas fissurés et ne sonnent pas creux, il n’est pas nécessaire de créer un joint, par contre sur une chape traditionnelle ou chape fluide il est impératif de s’assurer que le chapiste ou le maçon est bien respecté les conditions du DTU sur les joints de dilatations. Il en va de la responsabilité du poseur de béton ciré de savoir analyser le support sur lequel il doit intervenir, cela fait partie intégrante de sa prestation.

Sur ancienne faïence dans une salle de bain ou cabine de douche, après avoir dégraissé, nettoyé et retiré les éventuels joints silicones, nous préconisons l’utilisation de notre ENDUIT DE PREPARATION.

L’objectif est d’obtenir une surface lisse et homogène, prête à recevoir les différentes étapes du béton ciré.

Sur plaque de plâtre, ancienne peinture un simple ponçage et vérification de la planéité du support suffira. Sauf, en cas de trous, fissures ou bande à joint mal réalisée, il conviendra alors d’enduire à l’aide de notre ENDUIT DE PREPARATION.

Le premier point c’est le dégraissage, l’idéal est d’utiliser notre DEGRAISS’CDA qui est une lessive alcaline puissante spécialement formulée pour éliminer les graisses, savons etc…

Ensuite, retirer les joints silicone autour de l’évier et en jonction entre le plan de travail et la crédence puis démonter un maximum de chose comme la plaque de cuisson, robinet encastré, cache-prises etc.

Dégrossir les joints à l’aide de notre ENDUIT DE PREPARATION, laisser sécher puis refaire une couche générale afin d’obtenir une surface lisse et homogène.

Comme pour le plan de travail ou des faïences murales, le premier point c’est le dégraissage. L’idéal est d’utiliser notre DEGRAISS’CDA qui est une lessive alcaline puissante spécialement formulée pour éliminer les graisses, savons etc…

Ensuite retirer les joints silicone autour du bac puis démonter un maximum de chose comme la bonde de fond, robinet encastré, porte savon etc. ….

Dans le cas d’une rénovation d’un bac de douche carrelé (mosaïque, galet) il est recommandé d’utiliser notre ENDUIT DE PREPARATION.

Les bacs à douches emmaillés sont à proscrire de par leur forme, il sera très compliqué de l’enduire, dans ce cas la Rénove Résine sera conseillée.

L’application de Béton Ciré sur les receveurs « prêt à carreler type WEDI » n’est pas possible. Ces receveurs sont uniquement destinés à être carrelé, la hauteur de la bonde d’évacuation et la matière du receveur ne sont pas compatibles à recevoir un béton ciré.

Plaques de plâtres, plâtres, anciennes peintures, faïences, sols carrelés, dalle béton, mélaminé, stratifié, medium, CTBH, contre-plaqué, aggloméré, pierre, marbre.

Les bacs de douches en résine, les receveurs « Prêt à carreler type WEDI », plancher bois, lames de sols en vinyle, lino, sol type fermacell, métaux ferreux ou non ferreux, enduits à base de chaux

Faire attention à la proximité avec la chaleur, cheminée ou crédence de cuisine.

La gamme classique du béton ciré est composée de l’ensemble des produits nécessaires à la bonne réalisation de votre projet :

En parallèle de la gamme classique, les kits complets sont accessibles à tous les usages. Avec ce système pratique de kit, tout est déjà pré-dosé. L’utilisateur n’a alors plus besoin de calculer la quantité des différents produits (primaire, béton ciré et vernis) et de les peser. C’est une option à privilégier pour toutes les pièces humides, de type salle d’eau et salle de bain. Idem pour les surfaces et supports complexes, comme les crédences, les plans de vasque et les plans de travail. Ici aussi, différents conditionnements (2 m², 5 m² et 10 m²) veillent à répondre à différents besoins.

L’application se fait en trois temps :

  • une couche de primaire,
  • deux couches de Béton Ciré,
  • deux couches de vernis.

C’est la deuxième couche de Béton Ciré qui permet de créer les effets de style avec la matière.

Oui cela est possible mais il y a des règles à respecter !

Tout d’abord l’ensemble des composants que nous formulons sont compatibles pour une utilisation en extérieur, que ce soit le primaire, le béton ciré ou le vernis de finition, nos produits sont garantis non-jaunissants et résistants aux UV.

La particularité d’un sol, d’un escalier ou un plan de travail en extérieur sera d’avoir un minimum de pente (2 à 3 %) pour évacuer les eaux de pluies, il est capital pour la durée de vie du béton ciré de bien respecter cette étape.  

Nous conseillons 3 couches de vernis à l’extérieur, cela renforcera la durée de vie et la résistance de votre béton ciré.

Autour d’une piscine, ou sur une terrasse, il est possible de rajouter de la silice pour rendre anti-dérapant le film de vernis.

L’utilisation d’un vernis mat est à éviter, il vaut mieux partir sur du satin.

Que ce soit en mur ou au sol, le traitement d’une fissure n’est pas à prendre à la légère. Tout d’abord, il faut sonder le support, pour un sol fissuré par exemple il faut analyser la fissure, il faudra comprendre si elle est superficielle ou structurelle, dans les 2 cas la réparation devra être adaptée.

Un carrelage, une chape ou une dalle en béton fissurée représente bien souvent des fissures dites structurelles, cela peut venir du bâtiment qui travaille ou d’une malfaçon, par exemple une dilatation mal réalisée ou une désolidarisation de la chape pas respectée. Dans le neuf ou dans l’ancien, au sol ou au mur, on rencontre des fissures c’est normal.

Dans le cas d’une fissure structurelle, il n’y a malheureusement pas grand-chose à faire, on aura beau utiliser des produits de haute qualité, comme une résine époxy combinée à une trame de réparation, il y aura toujours le risque que celle-ci réapparaisse, il faut le savoir et en avertir son client ou architecte….

Pour des fissures dites superficielles sur un mur en plâtre ou un ancien enduit, une réparation à l’aide d’un enduit de rebouchage avec une bande à joint ou de la trame de réparation fait généralement l’affaire.

Le traitement des angles entrants que l’on rencontre entre un plan de travail et une crédence, ou entre un bac à douche et les murs d’une salle de bain peuvent également poser problème. Dans les 2 cas, à l’étape de préparation il est possible de poser une bande à joint ou trame afin de renforcer la cohésion entre les 2 supports puis une fois le béton ciré terminé, la réalisation d’un joint de silicone finira parfaitement la jonction.

Le retardant s’utilise très facilement, il suffit de le rajouter au moment du mélange des 2 composants en respectant le dosage suivant :

  • 60g pour un kit 2kg
  • 150g pour un kit 5kg
  • 300g pour un kit 10kg

Le dosage doit être identique si plusieurs kits de Béton Ciré sont utilisés, le surdosage du retardant peut nuire gravement aux qualités techniques du Béton Ciré (accroche, dureté, colorimétrie).

Le retardant aura pour effet de prolonger la durée de vie en pot du béton ciré mais aussi de le fluidifier, donc de le rendre plus simple à appliquer. Le retardant est utilisable toute l’année mais évidemment fortement recommandé en été, toutefois son action est limitée, dans la mesure du possible on évite de travailler par température supérieure à 28 degrés.

Oui, mais il faut garder à l’esprit que le béton ciré est une matière plus profonde ou nuancée qu’une peinture. Notre expérience dans le domaine de la colorimétrie et plus précisément sur les machines à teinter dont disposent nos revendeurs nous permet de proposer des outils d’aide à la vente très performants. Des plaquettes échantillons, des brochures et des triptyques de présentation vous attendent chez nos distributeurs. Nos collections dédiées comportent une vingtaine de teintes mais il est possible de teinter le béton en choisissant sa teinte sur un nuancier peinture.

Oui c’est possible mais uniquement avec nos vernis en phase aqueuse, les vernis en phase solvants sont destinés uniquement à recouvrir nos bétons cirés. Il faudra s’assurer que le ragréage soit bien compatible à recevoir un vernis, idem pour la chape.

Les chapes anhydrites sont à éviter et nous préconisons 3 couches de vernis satin de préférence.

Au bout de quelques années, il est normal de voir le film de vernis recouvrant le béton ciré s’user, à ce moment-là il est tout à fait possible de revernir.

Il suffira de bien dégraisser, puis poncer à l’aide d’un papier de verre fin votre béton ciré puis le recouvrir d’une ou deux couches de vernis.

Non, ce n’est pas une obligation. La qualité des vernis que nous utilisons suffit aisément à étanchéiser le béton ciré. Toutefois dans certain cas le bouche pore peut améliorer l’application du vernis, pour une grande surface par exemple, ou par forte température.

Non, cela n’est pas nécessaire, le béton ciré ce suffit à lui-même. Il est bon de savoir que m­ême sans vernis le béton ciré est étanche, le vernis le protège des taches et des rayures. Nous déconseillons l’utilisation de sous-couche étanche, de SPEC (Système de protection à l’eau sous carrelage) ou de SEL (Système d’étanchéité liquide), la plupart du temps ce sont des produits souples, caoutchouteux, destinés à être recouvert de carrelages ou faïences avec des colles bien spécifiques. Un béton ciré sur ce genre de revêtements ne tiendra pas, le produit est formulé pour devenir très dur, très adhérent, si on l’applique sur une matière souple le risque de décollement sera important.

Au sol, au mur ou en plan de travail, un béton ciré nécessite peu d’entretien, l’utilisation de détergents neutres est à privilégier, il faut absolument éviter d’utiliser de la javel ou de la soude par exemple. Nous avons développé un détergent spécial pour nettoyer le béton ciré, le NETTOYANT CDA, celui-ci entretiendra de manière durable votre plan de travail, sol ou salle de bain. Sachez qu’il est possible de revernir son béton ciré si nécessaire afin de prolonger sa durée de vie.

Non !! Le film de vernis ne le supportera pas, il faut utiliser un dessous de plat systématiquement.  De même pour découper des aliments, il faut utiliser une planche à découper.

La consommation du béton est de 1 kg par m2 et par couche, son épaisseur finie (primaire, béton et vernis) est de 2 mm environ.

La pose par temps chaud ou froid est généralement problématique, il faudra alors s’adapter, travailler tôt l’été en utilisant notre retardant et tempérer au mieux la pièce dans laquelle on travaille l’hiver. Veiller à stocker vos pots de béton ciré dans un lieu tempéré.

La teinte blanche ou naturelle et les tons très clairs ne comportent pas ou très peu de colorant,

l’application peut poser problème dans le sens ou l’inox des lames à enduire fait « noircir » le béton. Cela provoque un effet marbré plutôt intéressant mais pas forcément du goût de tout le monde, il est donc possible de lisser son béton ciré à l’aide d’une spatule en plastique.                                                                                                      

Utiliser un masque de protection contre les solvants pour la préparation et la pose du vernis.

Notre expérience dans le domaine de la pose et la fabrication de béton ciré nous permet de vous accompagner dans la réalisation de votre projet.

N’hésitez pas à nous joindre au 0466432907 ou par mail adv@couleursdantan.fr

Sur notre site, vous trouverez toutes les fiches techniques et informations nécessaires au bon déroulement de votre projet, des vidéos, des tutoriels de mise en œuvre.

Notre engagement

La longévité et l’éclat du rendu seront obtenus grâce à un strict respect du mode d’emploi des produits.

L’expérience et la connaissance de nos produits nous permettent de vous donner les bonnes astuces, les meilleurs conseils. Aidez-vous de nos vidéos, dans lesquelles les modes opératoires sont décrits avec précision.